•  

    Reste-t-il une trace

    de nos rendez-vous ?

     

    Le vetiver fugace

    au vent se dissout..

     

    Le souvenir s'efface,

    Cupidon s'en fout !

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Carabagne 2

     

    Dans la nuit d'halloween, pas plus hauts que trois pommes,

    les monstres courageux effrayent les voisines

    réclament en hurlant  bonbons, boule de gomme.

     

    Mais au fond de leur lit gardent leurs peurs de mômes :

    craignent l'aragne ballerine

    dans la cabane du fantôme .

     

     

     

     

     

    jeu poétique proposé par " temps Pestif" le blog d'An Amzer poésies


    1 commentaire
  •  

    je n'irai pas m'illusionner d'aurores

    je n'irai pas chasser les météores

    je n'irai pas jusqu'au Mont Palatin

    je n'irai pas sur les rives du Tage

    je n'irai pas dans les pas des Rois Mages 

    je n'irai pas  écouter les grands sages

    je n'irai pas plus loin que ton jardin

     

     

     

     

     


    votre commentaire



  • Gardez-vous braves gens, quand octobre se meurt

      d'aller la nuit tombée, seuls, battre la campagne.

      Car par monts et par vaux, bien étrange lueur

      vacille au pas de Jack recherchant sa demeure.

     

      ni cabane, ni fil d'aragne

      ne sauveront Jack le Farceur.

      



    "Cabanaragne" jeu poétique proposé par Temps Pestif : http://temps-pestif.over-blog.org/




    votre commentaire
  • Je ne suis pas analphabète
    et réclame votre indulgence,
    car j'ai déjà assez l'air bête,
    de dire ici mon ignorance
    sur la  petite différence 
    entre poème et promenade.
    J'écris pour faire pénitence
    une ballade pour une balade


    Dès aujourd'hui je me résous
    à réapprendre mes leçons.
    Bijou, caillou, chou ou joujou
    les faux amis, les exceptions..
    Et c'est avec application
    que pour ne plus rester en rade
    je fredonne cette chanson
    une ballade pour une balade    


    Dorénavant je suis sereine,
    lettre seulette ou soeurs jumelles,
    C'est fini les calembredaines !
    A petits pas Il va vers Elle.
    Les mots s'envolent avec deux ailes.
    J'écris par défi, par bravade,
    cette petite ritournelle
    Une ballade pour une balade. 


    Amis lecteurs, riez en choeur
    de cette piètre galéjade !
    Je vous offre de tout mon coeur 
    Une ballade pour une balade..



    contribution au site : Défi du samedi" http://samedidefi.canalblog.com


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique