• Désautomner

    Je me fous de l'automne et des brumes fantômes.

    Je ris à la face des vents gris et coulis.

    Je jette l'anathème sur tous les chrysanthèmes.

    Des feuilles mortes, je me moque – de toutes les pelles aussi -

     

    Car moi, je désautomne !

     

    Je déboussole sur le reflet de vos yeux gris,

    Je tourbillonne dans le parfum de vos matins,

    Je papillonne 

    Je lampionne 

    Je tobogganne 

     

    Je désautomne,

     

    Je déssaisonne...

     

     

     

    « ChaudronUne même voie »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    4
    Mercredi 19 Octobre 2011 à 00:12

    tout est question de regard, et l'automne devient farfelu

    merci pour ton passage. Chez toi Sparfel, les couleurs ensorcellent

    3
    Lundi 17 Octobre 2011 à 09:50

    Moi j'adore l'automne qui colore mes arbres, rafraichit mes nuits et m'apporte les limicoles tant attendus... mais ce poème est très beau... et quelle drôle d'idée ! Super !

    2
    Jeudi 28 Avril 2011 à 18:50

    J'aime ton énergie. Dans ce poème je te vois !

    1
    lauretta-C
    Jeudi 28 Avril 2011 à 00:50

    merci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :