• La boite aux lettres

     

    La boite aux lettres reste là immobile, bouche bée, espérant encore une réponse de vous.
    J’ai beau la raisonner, lui expliquer pourquoi.
    Elle ne veut pas comprendre que l’on puisse envoyer une lettre d’amour sans espoir de retour.

    Elle s’amusait beaucoup de nos correspondances. Dans la règle consentie, l’amour était hors jeu.

    J’ai tout fait, je le jure, pour étouffer dans l’œuf ce fœtus romantique, palpitant dans mon cœur.
    Oui, je l’ai malmené, le jetant au panier
    Oui, je l’ai insulté, rembarré, piétiné,
    Je l’ai traité d’Alien,
    Je lui ai dévoilé les tares de ses ancêtres,
    Je lui ai raconté toutes les tragédies dont l’amour est la cause,
    Je lui ai chanté les airs de guimauve pour qu’il ait la nausée et qu’il aille se pendre.

    Il s’est tu.


    Le laissant là pour mort, j’ai suivi le chemin de vos mots à vos mains.

    Et puis un matin, je l’ai vu dans la glace, collé à moi comme un frère siamois.
    Alors, nous vous avons écrit cette dernière lettre.


    La dernière lettre, mon amour, à laquelle vous n’avez répondu.

     

     

    Ristretto.
    21/02/09

    « Madeleine ou destination ailleursBillet de retour »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    3
    ristretto Profil de ristretto
    Mardi 19 Avril 2011 à 13:08

    lauretta : faux frère sans doute ...

     

    geko, bien ou mal ...mais il est.

    bises

    2
    ungekosurlepied
    Jeudi 14 Avril 2011 à 22:12

    J'ai ce deal et je le vois tourner mal...bien... non mal.

    merci merci merci j'allais le dire... si ce n'étaient mes mains qui ne veulent plus écrire..

    Bisette

    1
    lauretta-C
    Mercredi 13 Avril 2011 à 20:09

    j'aime, le danger vient du frère siamois, de quoi s'y perdre...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :