• Je ne sais pas dire 

    la peur sourde au ventre.

    Elle mâche mes mots et leur donne un goût de cendres.

     

    Je ne sais pas dire 

    la joie d'être au monde.

    Elle embrouille mes phrases et voilà qu'elles s'envolent !

     

    Je ne sais pas dire,

    mais j'aime que tu écoutes 

    mes silences

    et

    mes doutes.

     

    Yvette Aroca-Lehre  Novembre 2016

     


    votre commentaire
  •  

    Comme des myriades d'étoiles,

    dans le rai de soleil

    elles dansent,

    virevoltent.

     

    infimes

     

     

    Où es tu mon amie,

    Où êtes vous mes chers ?

     

     

    elles tournoient

    et s'envolent

    dans le trait de lumière

     

    quelques grains de poussière…

     

     

     

     

    Ristretto . Avril 2016

     

    (Yvette Aroca-Lehre) 


    4 commentaires
  •  

     

    De l'amour ! de l'amour ! 

      

       dans l'ombre de ses larmes

        dans mes rires - alarmes

     

     De l'amour ! de l'amour ! 

     

      pour ces coeurs de faïence 

      aux fissures jaunies     

     

    De l'amour ! de l'amour !

     

     avant que l'on se noie

     dans nos lacs amers.

     

     

     

     

     

    retour de La Sauve

     

    mai 2015

     


    2 commentaires
  •  

     

     

    Fin d'été

    les moissonneurs ont emporté

    la mer

     

    ……

     

     

     

     

    saison d'été

    Derrière la moissonneuse

    plus de vague sous le vent.

     

     

     

     

     

     

    Yvette Aroca-Lehre 2014


    votre commentaire
  •  

    trois averses 

    un magnolia

     

    tu cherches à comprendre, tu cherches ton chemin 

    déchirure 

    c'est quoi le bonheur ? le temps est compté

     

    deux nuages 

    un feu de camp

     

    ils vivent au présent dans la splendeur de leurs vingt ans 

     

    une bâtisse remplie d'histoire

    petits pavés usés

     

    fragile comme un moineau

    de bras en bras elle se pend ,

    s'y agrippe, quémandant silencieusement une berceuse

     

    coquelicots et marguerites

    sous la pluie

     

    j'écoute et recueille des miettes de vies, patchwork

     

    batterie et guitares 

    ça rock

    la charpente immuable

     

    ils boivent et boivent encore 

    défi

     

     

    trois notes d'harmonica

    j'ai le blues

     

     

     

    Les pins - mai 2013


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique