•  

     

    Décembre d'encre

    et matins blancs

     

    le froid ne distille que des mots rances

    traces effacées de nos errances

     

    Décembre blanc

    aux soirs d'encre

     


    votre commentaire
  • Après midi sans heure,

    Aux creux des mains

    Juste le plaisir.

     

     

    Et flâner sans but,

    Pour prolonger la caresse.

     

    Si douce la brise.

     

     


    votre commentaire
  • je vous voudrais comme une pluie d’été
    douce et inespérée.

    je vous voudrais torrent
    avec dans le regard des rapides tourbillonnants.

    je vous voudrais volcan !

    mais à la nuit tombée il n’y a que le feu
    du mégot que je jette au milieu de l’allée.

    volutes de fumée pouvez vous soulager du poids de rêves fous ?

    du revers de la main, j’éclaircis mon chemin,
    et dans l’horizon cramoisi je cherche une réponse.

    Je vous voulais poète écrivant sur ma peau
    fantasques calligrammes,

    et entre deux virgules à vos lèvres le silence
    d’une petite chanson.

    Dans l’encre du bilan,
    les heures ont défilé..

    la lune, fille folle, au regard plein d’astuce,
    se rit de mes amours,
    et des vôtres sans nul doute.






    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

     

     

    s'étendre là, sur l'ocre de la terre

     

    le dernier pas 

    trop haute la montagne

    trop rude le caillou

    trop sèche la gorge

    trop dure la route

     

    s'étendre là, sous le soleil de plomb

     

    lâcher prise.

     

     

     

     

     

     

     

     participation à l'atelier d'écriture du 06/04/2012 sur I.Pagination

     


    1 commentaire
  • la dune est un jardin

    le vent berce les frêles oyats 

     

    blottie entre deux rochers la maison regarde l'horizon

     

    et nous,

    côte à côte,

    les coeurs emplis de tant de souvenirs partagés, les dos fourbus de tant d'épreuves, 

    nous sommes las

    côte à côte,

     

    nous,

    encore côte à côte,

     

    nous sommes là

     

    de nos demains fragiles, ne voulons rien savoir.

    nous sommes là

    toi et moi

     

    de nos déchirures, avons effacé les traces.

    nous sommes là

     

    juste là

    main dans la main 

    tendrement.






    09/03/12 participation atelier d'écriture en ligne sur I.pagination


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique