• Renouveau

    Le printemps ne veut pas de ma fenêtre close.
    Le rose magnolia percute mon cœur morose.

    Bruissements, chuchotements,
    de haies en haies chants d’amours,
    roucoulements
    remisent les silences à l’hiver passé.

    Aux marches du perron, le soleil me propose les senteurs caressantes des fleurs à peine écloses.

     

     

    Yvette Aroca-lehre  2011

    « ComptineAu revoir »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Le Goff Jean
    Dimanche 7 Avril 2013 à 11:26

    J'aime beaucoup la phrase aux marches du perron et cela rejoint effectivement nos commentaires sur Fulgurance.

    Au plaisir de partager !

    Amicalement

     

    Jean Le Goff

    1
    Brestine
    Dimanche 4 Mars 2012 à 10:27

    De tels mots valent tous les silences - ou presque...

    De Brest à Chaumont, de Chaumont à Brest

    Surtout par temps gris...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :